BookSurfing

1 note &

maxlath:

BookSurfing is a project aiming to ease the sharing of books among neighbours, friends and communities.
  
This project was born during the Startup Weekend Paris n°2 in April 2011 and benefited from a warm welcome. Unfortunately, I had to put the project in standby for several reasons:
- As I was in internship at that time, I could only work on BookSurfing as for a part-time project
- A Startup Weekend give a momentum, not a coherent Human Ressource strategy
- To be perfectly honest, my lack of experience at that time didn’t help.
When I will be able to gather better conditions for a successful launch, which are basically 1/ be freed from my management studies’ obligations 2/ find the right technical co-funder (ready for a full-time venture, social entrepreneurship & collaborative consumption -passionate, looking for epicness), I will reboot the project. For the moment, I can only make one promise:

maxlath:

BookSurfing is a project aiming to ease the sharing of books among neighbours, friends and communities.

Twitter Facebook Tumblr

This project was born during the Startup Weekend Paris n°2 in April 2011 and benefited from a warm welcome. Unfortunately, I had to put the project in standby for several reasons:

- As I was in internship at that time, I could only work on BookSurfing as for a part-time project

- A Startup Weekend give a momentum, not a coherent Human Ressource strategy

- To be perfectly honest, my lack of experience at that time didn’t help.

When I will be able to gather better conditions for a successful launch, which are basically 1/ be freed from my management studies’ obligations 2/ find the right technical co-funder (ready for a full-time venture, social entrepreneurship & collaborative consumption -passionate, looking for epicness), I will reboot the project. For the moment, I can only make one promise:

I'll be back

(Source : maxlath)

6 notes &

Proto-BookSurfing ou comment tester le principal composant : l’interface chaise-clavier

Après quelques (longues) semaines de silence, nous sommes heureux de pouvoir vous annoncer que le projet BookSurfing avance ! A son rythme, celui d’un projet qui prend le temps du partage, de la réflexion, de l’échange, de la prise de feedback sur les désirs, les attentes de ceux qui soutiennent et attendent cette nouvelle déclinaison de la société du partage qui se fait jour.
 
De cette période de maturation, nous tirons plusieurs enseignements :
 
Si notre combat, notre “valeur ajoutée” est le partage, le partage de livres bien sûr mais le partage entre humains de chair, d’os et de passion d’abord, alors il ne faut pas nous limiter aux seuls livres qui “dorment” ! Oui, nous souhaitons vous donner les moyens de faire vivre ces livres en lutte perpétuelle avec la poussière de nos étagères et viser ainsi à constituer ce qu’un blog hispanophone appelait (non sans nous mettre la pression) la plus grande bibliothèque communautaire du monde. Mais l’usage qui recueille la première place au palmarès des attentes des early-believers du booksurfing est quelque peu différent : le partage de livres de thématiques précises reflétant l’intérêt d’une communauté déterminée, multipliant aujourd’hui les achats de livres identiques, alors que leurs acquisitions pourraient s’enrichir mutuellement par le partage d’une simple information : ”j’ai déjà ce livre et suis disposé à te le prêter !”. Ces deux usages devront pouvoir cohabiter et même s’alimenter.

BookSurfing

Autre sujet de réflexion qui n’a pas fini d’écourter mes nuits : sur quel modèle, avec quels statuts faire vivre ce projet qui s’affirme dès le nom comme étant dans la lignée d’un CouchSurfing, gratuit, focalisé sur un mode de vie fait de partage, mais qui ne peut que constater la vitesse de développement d’un AirBnB (l’équivalent payant du CouchSurfing, et connaissant une croissance impressionnante), pour lequel l’incitation financière est moteur. Nous voulons du partage gratuit, de l’open culture, du Peer-to-peer du réel, mais il nous faudra à terme pouvoir répondre à cette question : comment donner les moyens au BookSurfing de vivre et grandir ? En l’absence de réponse immuable, nous avançons, pragmatiquement, avec une seule idée en tête : faire naître le BookSurfing avant de lui chercher un avenir !

C’est pourquoi aujourd’hui, fort d’un projet en cours de développement coté technique, nous souhaitons inaugurer le mouvement BookSurfing en faisant la preuve de la pertinence du concept via ce que nous appellerons le Proto-BookSurfing, le BookSurfing dans l’attente de Booksurfing.org !
 
La recette du Proto-BookSurfing est simple :

  • Invitez à se rencontrer dans un espace-temps convenu des personnes partageant potentiellement des intérêts communs. (Ex : L’Apéro Social Entrepreneurs du 27 juillet prochain, 1ère expérience du genre à laquelle vous êtes tous invités)
  • Proposez leur d’apporter un unique livre, un livre pour lequel leur désir d’échange, de partage est au moins proportionnel à l’émotion, l’effervescence cérébrale qu’il a suscité à la lecture !
     
  • Proposez leur ensuite de s’emprunter les uns les autres par une simple prise de coordonnées -Twitter, facebook, mail, les moyens ne manquent pas !- et de s’accorder succinctement sur les modalités de retours dans 5 jours, 2 semaines, 1 mois, 10 ans !
    Vous connaissiez votre interlocuteur mais ne saviez pas qu’il avait ce livre, nous aurons fait au moins 1 heureux et même plus certainement 2. Vous ne le connaissiez pas et ce livre aura été l’occasion d’un échange inattendu et en appelant d’autres, nous vous en donnons le prétexte !

Le partage d’un livre est plus qu’un transfert temporaire de propriété, il incarne physiquement un lien social entre deux esprits s’étant trouvé un terrain d’échange.

Si le Proto-BookSurfing fait ses preuves dans de tels évènements, l’équation Booksurfing.org en ressortira grandement simplifiée ! Il nous faudra savoir transposer cette disposition supposée au partage dans le monde virtuel et lui donner ce que le web donne aujourd’hui à l’économie du partage : l’échange d’information en tout lieu et à toute heure, la rencontre d’une capacité et d’une demande, la touche émotionnelle du livre en plus.

Quel est le dernier livre qui vous ait tiré les larmes ? Quel sera votre premier acte de BookSurfing ? :)


                                                                                    Maxime Lathuilière

0 notes &

Le BookSurfing débarque au Mexique !

A peine remis de nos émotions suite à l’accueil enthousiaste qu’a reçu BookSurfing.org sur la toile francophone (notamment sur Twitter), notre réveil ce matin fut des plus agréable avec une surprise de taille : un premier article sur le BookSurfing en Espagnol sur lecturalia.com !

N’étant pas hispanophone, je n’ai pu qu’imaginer le propos de l’article, mais celui-ci semblait des plus bienveillant : “la mayor biblioteca comunitaria del mundo”

Booksurfing, quizá la futura mayor #biblioteca comunitaria del mundo

Vous nous mettez la pression ! ^^

Classé dans revue de presse

0 notes &

La Nouvelle Economie du Partage

« Un jour nous regarderons le XXe siècle et nous nous demanderons pourquoi nous possédions autant de choses » affirmait récemment Bryan Walsh dans TIME Magazine qui consacrait  la Consommation Collaborative comme l’une des dix idées amenées à changer le monde. […]

Merci à consocollaborative.com qui cite BookSurfing parmi les initiatives de consommation collaborative à suivre !

Consommation Collaborative

Classé dans revue de presse

0 notes &

gniakgniak a demandé: C'est quoi maintenant la suite pour BookSurfing ? Quelles sont les perspectives de développement ?

encore beaucoup de travail de développement pour le site web mais on espère pouvoir vous proposer une première version utilisable dès les prochains mois !

0 notes &

Maxime Lathuilière : retour d’expérience Startup Weekend

Le projet comme je l’ai présenté au #swpa repose schématiquement sur 3 constats :
- énormément de bouquins qui ne servent à rien sur mon étagère
- pourtant il y a plein de livres/BD/manga que je souhaite lire ! (et n’essayez pas de me faire lire un BlackSad en ebook)
- plein de voisins qui s’ignorent, qui sont dans la même situation et qui ne demanderaient qu’à se prêter, voir à se connaitre

[…] Lire la suite : Maxime Lathuilière : retour d’expérience Startup Weekend

Classé dans revue de presse